Yann Bigant

Venu à l’image par le voyage et des études d’architecture, un mémoire sur les maisons traditionnelles au sein des villes chinoises m’a rendu fasciné par l’observation des lieux urbains, en particulier de ceux qui nous apparaissent sans identité ou dans une transformation qui semble nous les aliéner. Par ailleurs sans cesse attiré par les grands espaces, de longues randonnées à pied et à cheval sur le plateau tibétain et dans la steppe mongole m’ont amené au contact de communautés plus reculées.

Travaillant lentement, revenant plusieurs années sur le même sujet, je suis animé par un désir d’explorer les lieux en profondeur, d’en cerner des essences, pour faire ressortir les différentes strates de réalité superposées en certains endroits : les différentes manières dont les lieux sont vécus, et la multitude des regards portés sur eux. L’Asie, avec sa diversité et la force de ses mutations actuelles, est la terre de prédilection de mes projets.

www.yannbigant.fr